La CNA en 2018

L’année 2018 marquera une nouvelle étape pour la CNA dans le financement des infrastructures autoroutières.

Tout d’abord, 5 sur les 6 sociétés des 3 groupes privatisés en 2006 ont définitivement amorti leur dette auprès de la CNA et n’ont donc plus de relation financière avec l’établissement.

Seule APRR reste redevable jusqu’en 2027 d’un prêt sur fonds d’épargne souscrit en 2004 pour le financement de travaux de sécurité du Tunnel Maurice Lemaire.

On rappelle que ces 3 groupes ne sont plus éligibles depuis respectivement 2006, 2009 et 2010 aux nouveaux financements de la CNA et ont dû faire appel aux marchés pour assurer depuis le financement de leurs investissements.

La CNA n’a donc plus désormais que trois contreparties à ses financements, la SFTRF portant l’essentiel de la dette.

En termes de perspectives, l’encours de la CNA devrait rester stable sur les prochaines années dans la mesure où il n’est pas prévu d’amortissement significatif d’emprunt avant 2025.

Par ailleurs, les deux sociétés concessionnaires de tunnels autoroutiers, Autoroute et Tunnel du Mont-Blanc (ATMB) et la Société Française du Tunnel Routier du Fréjus (SFTRF), ne devraient pas avoir besoin de solliciter à court-terme des financements ou refinancements d’investissements auprès de la CNA.

On rappelle en outre que depuis l’arrêté du 14 août 2017, l’établissement n’a plus la capacité de lever sur le marché obligataire les ressources nécessaires au financement à plus d’un an des sociétés concessionnaires éligibles.